Please reload

PAR TAGS : 

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
  • Instagram Clean Grey

Le coquelicot, et ce qu’il représente pour moi

08/11/2017

 

Le coquelicot : son adoption comme symbole

 

Le coquelicot rouge est une plante native du nord de la France. Ce même endroit fut également la majeure partie du front occidental de la Première Guerre mondiale, de 1914 à 1918. Lors de cette guerre sanglante, des bombardements d’artillerie intensifs bouleversèrent complètement le paysage, mêlant la violence humaine et la mort à ces fleurs brûlées. Maintenant presque 100 ans plus tard, les coquelicots s’épanouirent dans ce milieu, leur couleur flamboyant au milieu de ce terrain jadis bombardé.

 

En 1921, la Great War Veteran’s Association, le plus importants des groupes d’anciens combattants canadiens, choisit le coquelicot comme symbole du souvenir. La Légion canadienne, créée en 1925, l’adopta à son tour. C’est le principal emblème de la Légion royale canadienne, qui en distribue des millions chaque année aux Canadiens qui les portent le 11 novembre, dans le cadre du jour du Souvenir.

 

Le coquelicot est porté sur le revers gauche et près du cœur pour rendre hommage aux sacrifices des soldats en temps de guerre. Ils furent d’abord confectionnés à la main par des anciens combattants handicapés. L'argent de la vente servent, avant comme de nos jours, à offrir les besoins nécessaires aux anciens combattants. 

 

Le coquelicot est depuis longtemps associé aux armées combattant en Grande-Bretagne, dans les pays européens du Commonwealth, aux États-Unis et au Canada. Le coquelicot est un symbole durable du souvenir de ceux qui ont servi leur pays, ou qui sont morts pour lui.

 

 

Pourquoi est-ce que je porte le coquelicot?

 

À mes yeux, le coquelicot est non seulement le symbole du souvenir des sacrifices que tant d'hommes et de femmes ont fait pour la sécurité et la liberté d'expression que j'ai aujourd'hui, c'est également un symbole de gratitude. Le coquelicot est un symbole de remerciement continu. La société dans laquelle je m'épanouis ce matin aurait été très différente sans leur courage : j'en suis éternellement reconnaissante. 

 

En grandissant chez ma mère, les règles étaient strictes : on ne discute pas de Noël ni du temps des fêtes avant le lendemain du jour du Souvenir. Pas de lait de poule, pas de chanson de Noël, pas de décorations, pas de maisons en pain d'épices, pas de magasinage de Noël et pas d'emballage des cadeaux avant (au minimum) le 12 novembre. Petite, je ne me plaignais pas. Pour certains ménages très festifs, ces règles semblent sûrement sévères, froides, farfelues, et insensées. Maintenant à l'âge adulte, je comprends pourquoi les boules et les disques de Noël restaient dans le grenier jusqu'au jour du Souvenir : afin de respecter les vétérans et les militaires tombés au combat sans guirlande ni sapin.

 

Mon père a également plus de trente ans de services dans la Marine royale canadienne, et ça n'a pas toujours facile : missions, longues absences à l'étranger, parfois père absent (mais jamais distant, prêt à tenter l'impossible pour contacter ses enfants outre-mer). Le coquelicot, je le porte également pour lui, et pour tous les hommes et les femmes qui servent actuellement dans les Forces canadiennes en signe de gratitude. Certains ont vu et ont vécu des choses dont on ne peut simplement pas imaginer l'horreur. 

 

Un individu n'est pas besoin d'avoir un membre de la famille ou un ami ni même de connaitre quelqu'un dans les Forces canadiennes pour afficher son coquelicot.

 

En toute honnêteté, je crois avec espoir que chacun d'entre nous, les petits comme les adultes, a une responsabilité en tant que citoyen d'honorer nos ancêtres, nos amis, nos voisins qui ont sacrifié un bras, une jambe, une stabilité mentale, une vie (qui sont des sacrifices ultimes) pour les générations à venir en portant le coquelicot sur le cœur.

 

Porter le coquelicot n'est pas un objet visé à déclencher la guerre. 

Porter le coquelicot n'est pas une action à envergure politique ni une campagne électorale.

Porter le coquelicot ne représente pas un parti politique ni sa plate-forme.

Porter le coquelicot ne promouvoit pas la guerre ni la violence.

Porter le coquelicot n'est pas une publicité par le gouvernement du Canada.

 

Le 12 avril 2017 fut le 100e anniversaire de la bataille de la Crête de Vimy (1917-2017). Une victoire qui coûta la vie à plus que 10 000 Canadiens et Canadiennes.

 

Le mois d'octobre 2017 fut le 100e anniversaire de le bataille de Passchendaele (1917-2017). Une victoire qui coûta la vie à plus que 4 000 soldats canadiens morts au combat, et près de 12 000 autres ont été blessés.

 

Mon coquelicot, je le porte tristement mais fièrement pour eux,

pour ceux d'avant,

ceux d'après,

et ceux d'aujourd'hui.

 

Et vous, pourquoi portez-vous le vôtre?

 

(Statistiques et informations trouvées ici www.museedelaguerre.ca)

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

© 2017. Les trois brunettes. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Instagram Black Round