Please reload

PAR TAGS : 

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
  • Instagram Clean Grey

Pourquoi souligner le 6 décembre?

13/11/2017

 

Le 25 novembre commence les 12 jours, ou 16 jours, dépendamment d’où vous tenez votre information, d’action contre la violence faite aux femmes. Au Québec, les regroupements de femmes ont choisi les 12 jours débutant le 25 novembre Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et se terminant le 6 décembre, date anniversaire de l’assassinat de 14 femmes en 1989 à l’École Polytechnique de Montréal. Condition féminine Canada, opte pour 16 jours débutant aussi le 25 novembre, en passant par le 6 décembre et se terminant le 10 décembre Journée internationale des droits de la personne.

 

Les 16 jours d'activisme contre la violence fondée sur le sexe

 

Journées d'action contre la violence envers les femmes : calendrier

 

 

Pourquoi prendre ce temps pour annoncer notre lutte contre la violence faite aux femmes? N’est-ce pas un combat de tous les jours?

 

En effet, mais afin de mieux conscientiser la population générale qui ne fait pas nécessairement ce travail tous les jours, les regroupements ont choisi de commémorer certains jours importants. Et comme ils sont regroupés, cela permet une période de temps plus longue pour faire passer le message.

 

Dans notre région, nous mettons plus d’accent sur le 6 décembre. Nous organisons généralement une vigile pour se rappeler le 6 décembre 1989, mais aussi pour faire le lien avec les situations locales de mort de femmes aux mains de leurs agresseurs.
 

 

Pourquoi est-ce important de se remémorer, de ne pas oublie le 6 décembre?

 

La plupart des femmes du Québec et des provinces avoisinantes de plus de 35 ans se rappellent exactement où elles étaient le 6 décembre 1989 en fin d’après-midi.

 

C’est le jour où Marc Lépine a décidé de tuer 14 femmes, à coup de fusil et de couteau simplement parce qu’elles étaient des femmes, avant de lâchement se suicider. Ceci se produisait à la Polytechnique de Montréal. Pour ceux et celles qui veulent visionner le film de Denis Villeneuve et Karine Vanasse sur le sujet… c’est très bien fait, mais très difficile à écouter. Visionner ici

 

Je crois que c’est le moment où le Québec et les francophones du Canada ont réalisé que la misogynie était bien vivante dans notre société moderne. Les mouvements de femmes ont travaillé fort depuis les années ’70 à faire comprendre le message, mais là ça venait nous toucher en plein dans les tripes!

 

Par chance ou par malheur,  je terminais mes études en travail social et ce moment marquant me confirmait que j’avais fait le bon choix afin d’essayer de changer tout cela!

 

Mais, voilà, fin 2017, je suis dans les tranchés de ce travail depuis plus de 25 ans, j’ai suivi dans les pas de mes consœurs qui avaient d’abord brulé leurs soutiens-gorge, puis créer des maisons d’hébergement pour femmes violentées, des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel, développer des campagnes de sensibilisation, des programmes de prévention et j’en passe. 
 

 

Comment le monde est-il différent aujourd’hui?

 

Des nations sont convaincues de faire la bonne chose en élisant un misogyne confirmé au pouvoir, les filles se voient encore interdire l’éducation dans certaines parties du monde,  les femmes sont encore la tranche de population la plus pauvre au monde, les violences faites aux femmes sont encore banalisées.
 

 

Quand les hommes seront-ils conscients qu’ils doivent faire partie de la solution, que cette situation d’inégalité ne peut se résoudre sans la participation de tous?

 

C’est donc pour cela, qu’encore en 2017, il est important de rappeler au monde entier qu’il y a une Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, que le 6 décembre s’est bien produit et qu’il y a une Journée internationale des droits de la personne. ET par personne, nous disons bien FEMME! * Femme = toute personne s’identifiant ainsi.

 

Vous qui lirez ceci, agissez aujourd’hui et tous les jours… passez le mot à votre entourage.

Pour vous, votre mère, votre enfant et toutes celles qui n’ont pas la parole…

Nous devons continuer à en parler- Briser le silence!

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

© 2017. Les trois brunettes. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Instagram Black Round