ME SUIVRE : 

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
  • Instagram Clean Grey

POST RÉCENTS : 

Un voyage hors de l'ordinaire à Vermont!

Suite à un voyage en fin de semaine entre amies (à voir l’article que Mélina a écrit à ce sujet), j’ai eu le gout de faire un petit voyage avec mon copain. La destination choisie? Vermont. Vermont se trouve aux États-Unis et est l’État voisine de New York. Pourquoi aller à Vermont? Nous avons tout d’abord pris cette décision dût au fait qu’il nous était possible de conduire simplement quelques heures pour nous y rendre. Nous aurions bien aimé aller visiter certains endroits à Québec, mais même avec le taux de l’argent américain il était moins cher d’aller à Vermont.


De plus, Michel n’est vraiment pas un gars de ville. Nous devions donc avoir une destination plutôt rurale. Vermont est le deuxième État le moins peuplé des États-Unis, ce qui était parfait. En plus, nous faisions notre voyage à la longue fin de semaine d’octobre ce qui fait que les feuilles des arbres avaient changé. Nous étions donc assurés d’avoir un paysage à couper le souffle. Nous étions les deux très excités à l’idée de prendre des petites vacances.


J’ai terminé ma nuit de travail, été à mes cours, sans avoir la chance de dormir (oui oui, je sais, ce n’est pas bon) et hop nous prenions la route. Les deux étions enthousiaste d’avoir notre premier voyage en amoureux, en 5 ans de relation. La route était longue et la noirceur commençait à tomber. C’est malheureusement Michel qui a eu la tache de conduire pour se rendre à notre hôtel, dut au fait que j’étais beaucoup trop épuisé et que mes réflexes n’étaient pas les meilleurs. Par contre, j’avais comme boulot de m’occuper de la musique et je vous assure que j’ai des bons goûts!


En chemin, j’ai aussi eu la chance de remarquer que les Américains adorent Halloween! Je n’ai jamais vu autant de décorations sur des maisons. Les maisons et les villages sont autant décorés que si c’était Noel au Canada. À chaque coin de rue, c’était des décorations les épeurant et extravertie les uns des autres. Si Noel est autant célébré qu’Halloween, il est certain que je souhaite aller aux États-Unis à un certain moment dans le temps des fêtes. En ne conduisant pas, j'ai aussi eu la chance de prendre des photos à couper le souffle de ces magnifiques paysages!

Quatre heure et demi de route, il était déjà 20h à notre arrivée à l’hôtel. Nous avons pris le temps de visiter l’hôtel, qui a une petite ressemblance à un chalet. Personnellement, je suis tombée amoureuse avec l’aspect campagne de cet hôtel. Rendus à notre chambre, nous nous sommes installées et nous avons pris une bière (typiquement Américaine que j’avais achetée à un magasin). Michel et moi étions épuisés du déplacement, et il n’est pas tard lorsque nous tombons dans un profond sommeil.


Au courant de la nuit, lorsque Michel dormait à poings fermés, je me suis réveillé en sursaut avec un certain mal de cœur. Je croyais que c’était peut-être la fatigue ou l’anxiété qui en était la cause. Je décide de prendre un bain et tout à coup, la nausée me prend. J’ai à peine le temps de me rendre à la toilette que mon souper quitte mon corps ( si vous mangez, je vous conseille de cesser la lecture de ce voyage et de recommencer plus tard – le pire reste à venir). En plus d’être malade, j’étais en larme parce que je ne souhaitais pas être malade la seule fin de semaine que Michel et moi avions ensemble. Michel m’a entendue, est venu me consoler et me rassurer. Je retourne prendre un deuxième bain et hop au lit pour bien me reposer pour le lendemain.


Petite parenthèse, j'ai souvent des vomissements. Dès que je suis trop fatigué, je vomis. Aussi, depuis que je suis petite, dès que j’ai hâte à un évènement (que ce soit Noel, Halloween ou des activités offertes à l’école), je tombais malade. À tout coup lorsque j’étais enfant je ratais des occasions plaisantes. Au secondaire j’ai cessé d'être malade et à mon début d’université ceci a recommencé. Oui oui, je sais que c’est bizarre, même mon médecin a aucune idée de ce qui se produit dans mon corps. J’ai tous les symptômes d’un virus : je vomis, je suis épuisée, je dors partout, maux d’estomac et de tête, mais je ne suis aucunement contagieuse.


Fin de la parenthèse, vers 8h30 nous nous levons et je me sens mieux. C’est l’estomac à l’envers que je me rends au déjeuner offert par l’hôtel. Je décide de simplement me servir un bagel puisque le pain est conseillé lorsque je souffre de vomissements. Une fois le déjeuner terminé, nos bagages pour la journée de prêts, nous voilà de nouveau sur la route, direction Manchester. En étant épuisé de ma nuit, c’est Michel qui prend le volant. Nous avons 1-2h de route à faire pour arriver à la demeure d’été de la famille Lincoln à Hildene. Le manoir Lincoln appartenait à Robert Lincoln, le seul fils d’Abraham et Mary Lincoln qui a survécu jusqu’à l’âge adulte. Les autres enfants ont tous quitté ce monde beaucoup trop vite. Robert Lincoln a visité Vermont pour la première fois en 1864 et c’est 40 ans plus tard qu’il décide de s’acheter une maison d’été de plus de 400 acres.


Petite maison d’été non ? Cette maison est restée dans la famille Lincoln pour plus de 70 années et tout à l’intérieur est resté intact. C’est même dans cette maison que Robert Lincoln a pris son dernier souffle à l’âge de 82 ans. Il est maintenant possible d’aller visiter la maison d’été et faire des marches en forêt sur ce fabuleux terrain. De plus, Robert Lincoln a un jour été président de la compagnie Pullman jusqu’à sa mort, qui était une compagnie de wagon sur les chemins de fer. Sur le terrain à Hildene, Sunbeam, qui est un wagon datant de 1903 a été installé. Il est possible d’aller visiter ce wagon, qui a été rénové pour s’assurer de ne pas se briser avec l’âge, mais qui a toujours gardé son aspect de l’époque.


Dès notre arrivée à Hildene, mon estomac était revenu à l’envers. Par contre, je me suis dit que j’étais pour m’efforcer du mieux que je pouvais pour ne pas gâcher ma journée et celle de mon copain. En entrant dans la salle d’accueil, nous avons immédiatement pu comprendre que cet endroit est un endroit très touristique pour Vermont. Plusieurs livres, statues et souvenirs sont présents. Après avoir acheté nos billets pour le tour complet, à 20$ américain, nous commençons notre visite avec un petit vidéo au sujet du wagon, pour nous mettre dans l’ambiance. Après ce vidéo, nous sortons dehors pour nous rendre au manoir. Malheureusement pour nous, c’est une journée de pluie et nous n’avons pas toujours le temps d’admirer la vue. C’est alors que nous arrivons devant le manoir. C’est un manoir ou plutôt un château qui nous attend, avec une cour énorme. C’est un homme bénévole qui nous attend pour nous raconter l’histoire de cette maison et de la famille de Robert Lincoln. Devant la maison se trouve un carré tracé dans l’herbe, comme vous pouvez voir dans la photo.


L’homme nous explique que ce carré démontre la superficie de la première maison à Abraham Lincoln. Ce carré est minime en comparaison avec la maison que nous allons visiter. Dès mon premier pas dans la maison, nous avons la sensation de reculer dans le temps. Au centre de cette maison se trouve un piano qui se fait entendre dans toute la maison. Selon le guide, la famille Lincoln était une famille musicale où presque tous les membres participaient à cette passion. Suite à cette explication, le guide nous incite à continuer notre visite seule et à lire les affiches dans chaque pièce pour avoir certaines explications.


Nous avons eu la chance de visiter une cuisine d’époque, les chambres des servantes, la salle à manger, la salle de repos et même le garde-robe secret de Robert Lincoln. Dans ce garde-robe secret se cachaient des lettres venant de sa mère, son coffre fort et ses bâtons de golf. À l’époque, Robert avait l’habitude de frapper des balles de golf sur son terrain devant la maison, simplement pour vous expliquer comment gros est le terrain. Je dois vous garantir que Michel et moi avons trouvé cela très nostalgique de visiter cette maison. Visiter une maison où il avait déjà eu de la vie, une famille et de l’amour. Cette maison déborde de souvenirs et est tapissée des fantômes de l’époque. C’était très sentimental de se dire que nous marchons dans les pas de la famille Lincoln.


Rendue à l’étage du haut, une salle est utilisée pour afficher plusieurs souvenirs d’Abraham Lincoln. Nous avons eu la chance de voir un des fameux chapeaux d’Abraham. Il y avait aussi en exposition le dernier miroir dans lequel Lincoln s’est regardé pour la dernière fois avant de se faire tuer à sa sortie du cinéma.

Derrière cette maison se trouve un jardin, qui fut offert à Mary Lincoln. Ce jardin contient encore des plantes originales datant de 1907. Les employées prennent un temps méticuleux pour bien prendre soin de ce jardin. Malgré la journée pluvieuse et brumeuse, nous souhaitions absolument nous rendre dehors et admirer la beauté naturelle de ce jardin et de ce paysage. Effectivement, au bout de ce jardin se trouve un paysage à couper le souffle. Des arbres à perte de vue. Michel a même souligné qu’il se croyait dans le film Jurassic Parc avant l’arrivée des dinosaures. Oui, je sais, mon chum a une bonne imagination!


Suite à notre visite de la maison et du jardin, nous avons décidé d’aller voir le wagon de train. Plus la journée avançait, plus je manquais d’énergie et plus j’avais la nausée. Nous avons tout de même essayé de marcher pour nous rendre au wagon. Par contre, le terrain est tellement grand que nous nous sommes trompés de chemin. Nous nous sommes trouvés dans un chemin de hiking. Rendu à mi-chemin, épuisé, je réalise notre erreur et nous faisons demi-tour. Sur notre marche du retour, mes nausées débutent de plus belle et vomit un peu de bile. Quelle bonne façon de laisser sa marque à Vermont. À notre retour au manoir, nous prenons une voiturette de golf pour nous rendre au wagon. À notre arrivée au wagon, nous en apprenons un peu sur l’histoire de ce dernier.


Tout d’abord, ce wagon servait à transporter des hommes riches ayant une grande influence sur la société. De plus, c’était toujours des hommes de peau noire qui travaillaient. Les hommes qui travaillaient sur ce wagon faisaient un bas salaire en plus de devoir payer pour leurs vêtements et la nourriture. Suite à un mois de travail, les hommes finissaient par perdre de l’argent plutôt que d’en gagner.


Malgré ceci, les hommes se battaient pour travailler dans ces wagons puisque pour eux c’était comme aller à l’école. Les hommes disaient apprendre plus qu’à n’importe quel autre endroit. Cet aspect de l’histoire m’a beaucoup marqué puisque les hommes souhaitaient s’appauvrir pour gagner de l’éducation. Nous commençons la visite de ce wagon, qui pouvait accueillir plus de 12 passagers. Le wagon est impeccable, d’une beauté à couper le souffle. Il est certain que les hommes riches de l’époque trouvaient le confort. Nous avons même fait la visite du wagon à plus d’une reprise pour s’assurer de ne rien rater.


Nous avons quitté le domaine Hildene au début de l’après-midi. Malgré mes nausées et mon mal de ventre, nous décidons d’aller manger. J’ai à peine touché mes frites et mon burger. Pour ceux qui me connaissent, vous savez que ceci signifie que je ne vais pas bien. Dès que Michel termine son repas, nous reprenons la route pour nous rendre à notre prochaine activité. Pour nous rendre à The Rock of Ages Quarry, nous devions reconduire 1-2h de temps, repasser devant notre hôtel, pour rouler une autre heure. Je suis tombée endormie dans la voiture dès que nous avons quitté le restaurant. J’imagine que j’ai dormi pendant plus d’une heure puisque je me réveille quelques minutes après que nous avons passé notre hôtel. Une nausée s’empare de moi et Michel arrête sur le côté de la rue pour que je régurgite les quelques frites que j’avais mangées. Je souhaitais continuer la route pour ne pas gâcher le voyage à Michel.


Par contre, Michel remarque que je suis en douleur et refuse de continuer. Il est le conducteur et décide de retourner à l’hôtel pour que je me repose et que si je vais mieux nous pourrions faire une activité en soirée. Par contre, notre après-midi ne se déroule pas comme prévu. Je ne souhaite pas entrer dans les détails, mais de 15h à 22h, j’ai été malade plus d’une douzaine de fois. En plus d’être malade, j’étais épuisée. À toutes les fois que je buvais une gorgée d’eau, 15 minutes plus tard, je me retrouvais à la salle de toilette à vomir. Je ne pouvais contenir rien dans mon estomac, ni de l’eau, ni un peu de nourriture. Je vous assure


que j’ai essayé tous les trucs que je connais. Comme expliqué plus haut avec mes vomissements régulier, j’ai l’habitude de gérer ce genre de situation, mais rien ne fonctionnait. Même si je restais assise, couchée, debout, prendre un bain, prendre de l’air, j’étais constamment malade. Malgré toutes les fois que j’ai été malade dans ma vie, cette fois, ce fut la pire. Michel n’en revenait tout simplement pas. Après environ 7 fois que j’étais malade, j’ai commencé à vomir du sang, parce que j’ai irrité l’intérieur de ma gorge et de mon estomac. J’étais tellement choquée après la situation et moi-même que Michel devait me calmer.


Après une dizaine de fois que j’ai été malade, je me suis tannée et j’ai décidé que nous allions au Walmart chercher du pain et des médicaments (en passant, le pain est un excellent remède lorsque nous avons des nausées). La trajet jusqu’au Walmart se déroule bien. Par contre, j’ai juste eu le temps de trouver les médicaments que je voulais que les nausées me prennent de plus belle. Michel me donne les clés de la voiture et il continue les épiceries. Rendu à l’auto, j’ai laissé ma marque dans le stationnement du Walmart. De retour à l’hôtel, c’est du pain qui m’attend pour souper avec des pepto bismol. Je vous jure que malgré tout, c’est à la 4e fois que j’ai prise le pepto bismol qu’il est resté dans mon estomac. Avant cela, aucun résultant. Vers 21h, épuisée, je me couche. Une belle journée de rater à Vermont. À 23h, je me lève avec la nausée, je me rends à la salle de toilette, mais rien ne se produit. Tellement épuisée, je tombe endormi sur le sol et je me réveille simplement à 3h du matin. Certaine d’avoir combattu le virus, je retourne me coucher dans mon lit.


Nous nous réveillons vers 9h et je me sens mieux, malgré le fait que je me sens coupable d’avoir raté une journée de notre voyage. Nous prenons le petit déjeuner à l’hôtel et nous quittons pour Stowe. Stowe est une petite ville touristique dans Vermont et c’est le Mont Mansfield qui est tant convoité. Il est possible de monter ce mont en voiture ou à pied. Avec mon état de santé, c’est la voiture qui l’emporte. À notre arrivée au mont, il faisait tout de même beau. Lorsque Michel est parti payer pour notre montée, je laisse à nouveau ma marque dans le stationnement. Bizarrement, je me sentais mieux, mais mon estomac n’a pas accepté tout le déjeuner. Dès notre départ, le paysage est à couper le souffle.


C’est une longue montée remplie de courbes et à certains moments nous arrêtons pour prendre des photos et admirer le paysage.

Dès que nous prenions de l’altitude, des nuages, de la brume et de la pluie fait leur apparition. Rendu au sommet de la montagne, il pleuvait et le vent était intense. Il nous était impossible de voir quoi que ce soit, dût à la température. Nous nous sommes tout de même promenés sur le sommet avant de reprendre la route pour descendre.


C’est en descendant que nous avons vu des paysages à couper le souffle. En étant en début d’automne, nous avons eu la chance de voir les feuilles orangées. À la fin de notre parcours, Michel reçoit un autocollant à placer sur sa voiture pour souligner cette montée.

Une fois cette montée terminée, en route pour la manufacture de Ben & Jerry, la fameuse crème glacée. Pour être honnêtes, nous n’avions aucune idée que cette usine était si populaire. C’est en arrivant dans le stationnement que je laisse pour une dernière fois ma marque à Vermont (FINALEMENT!!!). À notre entrée sur le terrain de Ben & Jerry, je réalise à quel point il y a des gens! Nous allons visiter le magasin où il est possible d’acheter plusieurs items à l’affligée de cette marque. Nous nous plaçons ensuite en ligne pour aller visiter la manufacture et nous réalisons qu’il y a près de 2h d’attente.


Malheureusement, nous prenons la décision de ne pas attendre tout ce temps, sinon nous étions pour perdre toute notre journée. Je dois avouer que nous trouvions cela dommage, mais nous avons tout de même acheté une barre à crème glacée avant de quitter. Je décide de m’en acheter une, que Michel termine avec joie.


Nous quittons pour près d’une heure de route pour nous rendre à la Dog Chapel. En étant une amoureuse de ces petites bêtes à quatre pattes, c’était évident que je devais y aller. Dès notre arrivée, nous voyons des statues de chien.


J'étais excitée de voir des chiens avec leurs maitres. Il y a une énorme cour pour laisser les chiens jouer et s’amuser. J’ai lu que c’est à cet endroit qu’ont lieu les plus gros partys de chien. Ben oui! Pleins de chiens qui se rencontrent et s’amusent ensemble! Malheureusement il n’en avait pas lors de mon passage.


Nous entrons dans la chapelle qui est tapissée de photos de chien. Cette chapelle a été construite par un homme qui a frôlé la mort et avait un amour pour les chiens. À la mort de ses chiens, il décida de construire cette chapelle puisque pour lui, ces chiens étaient ses enfants et souhaitait avoir un endroit pour se recueillir. Par la suite, il invita tout le monde qui a perdu un chien à venir apposer une photo de ce dernier sur le mur. C’est pour cela que la chapelle est tapissée de photo. De plus, il est possible de se recueillir sur des bancs en forme de chien et il y a aussi des vitraux de chiens. À l’entrée se trouve un livre où vous pouvez écrire le nom de votre chien si vous n’avez pas de photos. J’ai donc écrit le nom d’Angie, le chien de ma jeunesse.


Juste à côté de la chapelle se trouve un magasin où tout se qui est vendu est à l’affligée de chiens. J’ai donc pris la chance d’acheter une décoration pour mettre dans le sapin de beagle et un petit sac de gâterie pour mon petit chien d’amour.


Une fois notre visite terminée, de retour dans la voiture. Dût au fait que j’étais malade, je n’avais toujours pas mangé un repas complet depuis notre départ de St-Albert. Nous allons donc manger au restaurant et avons passer un très bon moment ensemble. Finalement je me sentais mieux! De plus, à notre retour nous avons profité de la piscine et du spa à notre hôtel. Nous étions les seules et en avons profité pour rire et jaser, ce qui avait été plutôt complexe à faire dans les derniers jours. De retour dans la chambre, nous nous sommes endormis en écoutant un film sur mon cellulaire.


C’est la pluie qui nous réveille le lendemain matin. Nous étions dans notre lit et entendions la pluie tombée. Pour une fois que je me sentais en pleine forme, il nous était presque impossible d’admirer le paysage. Nous prenons notre temps pour faire nos bagages et quittons. Je peux finalement conduire, ce que je n’avais pas eu la chance de faire. Après avoir déjeuné au McDonald, nous étions prêts pour 4h de route. Après près de 2h30, nous passons devant le Teddy Bear Factory et je devais arrêter. Ce n’était évidemment pas l’idée à Michel, vous pouvez le voir sur la photo, mais puisque nous n’avions aucune activité de planifier, nous arrêtons (en passant, cette photo est ma favorite de tout le voyage! Voir le désespoir dans le visage de Michel qui réalise que je suis encore une enfant)!


Tout d’abord, il est important de souligner les toutous dans ce magasin coutait plus de 70$. Il est impossible que je m’achète ceci. De plus, tout dans se magasin avait un lien avec les oursons en peluche! Autant les coussins que les images sur le mur! Malgré le prix des toutous, nous faisons tout de même la visite de l’endroit où ils sont fabriqués. J’adore ce type de visite et je me sens retourner en enfance. J’étais autant excitée, sinon plus, que certains enfants sur place.


Une fois notre visite terminée, nous prenons la route et quittons Vermont pour revenir dans notre petite campagne. Malgré le fait que j’ai laissé ma marque un peu partout dans Vermont, je suis revenu avec de bons souvenirs et j’ai passé de bons moments avec Michel. Il est certain qu’à mon prochain voyage je m’assure de ne pas être épuisée et de dormir la veille pour profiter encore plus du voyage.



#vermont #voyage #horsdelordinaire #plaisir #couple #usa

PAR TAGS : 

Pas encore de mots-clés.