Please reload

PAR TAGS : 

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
  • Instagram Clean Grey

Cher Petit papa Noël...

13/12/2017

 

Cher Petit papa Noël,

 

Les petits comme les grands, je tente ma chance pour t’écrire. Jusqu’à l’âge de 9 ans, je t’écrivais. Cette année, j’œuvre de nouveau à l’écriture afin de faire revivre cette tradition. Sur ma liste de Noël, rien ce que je te demande cette année ne peut être acheté en magasin, ou construit par des lutins travailleurs. Je te demande quatre choses, et les voici.

 

Tout d'abord, la maladie règne partout. Le combat contre l’âge est un combat perdu d’avance, c’est peine perdue. Autour de moi, la dégénération physique et mentale de ceux que j’aime. Le cancer, la fibrose kystique, la sclérose en plaques qui hante ceux que j’aime. Petit papa Noël, je ne te demande pas le remède miracle puisque ceux-ci n’existent pas (encore), ni de contrer la vieillesse. Je dois être raisonnable avec les requêtes sur ma liste de Noël. Je te demande un soulagement. Que ce soit que pour un instant, un soulagement de douleur, un repos de souffrance. Le soulagement, c’est un brin d’espoir. S’ il te plaît, je te demande de les guider vers un allègement afin qu’ils poursuivent le cours de leur vie sans crainte. Le calme, ça ne s’achète pas.

 

Deuxièmement, L’été dernier, trois de mes amies sont devenues mères pour la première fois : Alyah, Josiah et Robin marquent le début d’une toute nouvelle génération. Les trois sont dodus, gourmands, souriants, débordent d’énergie, de rires et de pleurs. Josiah souffre de craniosynostose sagittale, et doit subir une opération durant le temps des fêtes afin de remodeler son crâne. Ce n’est pas le premier Noël de Josiah que ses parents espéraient pour lui. Il n’y a rien de plus stressant et épuisant pour des parents que de voir leur petit de 5 mois se faire ouvrir le crâne, et dès lors subir une sérieuse et longue chirurgie. Petit papa Noël, à ses trois nouvelles mamans, je souhaite courage. Un bébé, c’est une bénédiction, sans aucun doute, qui génère un changement drastique pour les parents. On ne se détache pas du rôle de maman, on ne fait pas marche arrière. C’est un basculement d’émotions. Une femme nouvellement mère est déchirée entre le besoin d’être protégé d’une femme, et le besoin de protéger d’une mère. À elles, je leur souhaite courage et prospérité dans la continuité de leur rôle de maman. Les voir s’épanouir au bien-être de leur petit m’apporte un grand bonheur.

 

(Alyah : les deux photos du haut. Robin : la photo du bas à gauche. Josiah : la photo du bas à droite)

 

De plus, mes amis et des membres de ma famille s’établissement avec excitation dans leur vie d’adulte, et établissent des plans d’avenir : l’achat d’une maison, une grossesse en vue, la fin d’un programme d’étude, les premiers pas sur le marché du travail, un déménagement, un mariage. Avec l’adoption de cette vie d’adulte viennent également les responsabilités, financières et familiales, entre autres. Petit papa Noël, je te demande que leur plan se déroule comme prévu, sans inconvénient ni mauvaise surprise. Je m’entoure de gens bien, d’un cœur en or, et je leur souhaite que du bien pour les années à venir.  J’aimerais tant témoigner leur joie en suivant leur parcours dans cette vie d’adulte.

 

Enfin, pour moi-même, Petit papa Noël, j’aimerais des moments. Des soupers, des roadtrips, des sorties, des aventures avec tous ceux que j’aime et avec qui les fous rires viennent facilement. J’aimerais des conversations, des souvenirs. Des paroles amicales et d’amours échangées. Le temps passe vite, parfois si vite que les jours s’envolent comme jamais être vécu. J’ai besoin de nouvelles chaussettes et des chaudrons de cuisines, mais ce n’est rien en comparaison à l’affection que je ressens pour ceux qui m’encouragent et me font rire. Cette joie, elle n’a pas de prix. Les chaudrons, je m’en passe. Des moments avec ces individus, je ne m’en passe pas. J’ai besoin d’eux. Petit papa Noël, merci de me permettre de vivre des heureux moments en leur si charmante compagnie.

 

Merci de me lire. J’aurais peut-être dû rédiger ma liste sous forme de points saillants. Me pardonnes-tu? Bien sûr, je suis consciente que rien de ce que j’ai écrit dans cette lettre ne peut être confectionné dans ton atelier de jouet.

 

C’est permis de tenter sa chance, n'est-ce pas?

 

Mel

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

© 2017. Les trois brunettes. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Instagram Black Round