Please reload

PAR TAGS : 

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
  • Instagram Clean Grey

La fébrilité des Jeux Olympiques!

16/02/2018

 

Photos prises du Instagram de Team Canada. 

À chaque 4 ans, une folie olympiennes des Jeux d'hiver s’empare de moi. L’esprit olympique me fait vibrer. Que ce soit de voir des drapeaux canadiens que nous voyons un peu partout, des publicités montrant les athlètes d’aujourd’hui et de demain ou même de voir sur les médias sociaux la biographie de certains athlètes. J’adore aussi l’aspect qu’il y a une pause de certains téléromans pour que nous prenions la peine de nous réunir pour supporter notre pays.

 

J’ai une passion pour les olympiques, surtout ceux d’hiver. Je me souviens encore où j’étais lorsque les sœurs Dufour-Lapointe ont fait un double podium, quand Marie-Philip Poulin a marqué le but gagnant juste après que les Américaines ont frappé un potto, quand KaillieHumphries a gardé son titre de médaille d’or en bobsleigh, quand Mikael Kingsbury participait à ses premiers Olympiques et se place déjà à la deuxième marche du podium, quand Marianne St-Gelais a sauté dans les bras à Charles Hamelin suite à une victoire ou quand Patrick Chan et le couple de Scott Moir et Tessa Virtue ont écrit l’histoire du patinage artistique.

 

Pendant ces moments des olympiques, j’ai une énorme fierté d’être canadienne et de porter la feuille d’érable. Je ressens la fébrilité des athlètes de représenter notre beau pays. J’ai une admiration inconditionnelle pour ces athlètes. Je ne peux m’imaginer le nombre d’heures d’entrainement qui se cache derrière ces performances. Des mois d’entrainement pour une course qui dure moins de 3 minutes. La persévérance de ces athlètes est inimaginable. De plus, je n’attends pas simplement aux éditions des Jeux pour suivre le parcours de ces athlètes. Au contraire, je m’assure de suivre et d’encourager à tout moment sur les médias sociaux certains athlètes.

 

À chaque édition des Jeux olympiques d’hiver, je prends un plaisir fou à connaître différents athlètes et à les suivre tout au courant de leurs compétitions. Malgré le fait que ces jeux ne sont toujours pas terminés, j’ai appris à connaitre Mark McMorris, un snowboarder.

 

Après être passé à deux doigts de la mort en mars, il remporte la médaille de bronze aux Jeux olympiques. Malgré les vents qui n’étaient pas de son côté la journée de la compétition, c’est un Mark motivé et persévérant qui a réussi à monter sur la dernière marche du podium. Il y a aussi une certaine Geneviève Lacasse qui est gardienne de but pour l’équipe de hockey féminine du Canada qui m’a surpris. Pendant la joute contre l’équipe américaine, elle fait plus de 40 arrêts. Cette même Geneviève réside désormais à Limoges en Ontario, mon petit coin de pays.

 

En plus d’apprendre à connaître de nouveaux athlètes, je deviens une amatrice de différents sports que je n’ai jamais la chance de voir à la télévision. Malgré le fait qu’il y a des championnats mondiaux dans tous ces sports, ils sont très rarement  ou plutôt jamais diffusé à la télévision. C’est donc simplement aux Jeux olympiques que j’ai la chance d’admirer ces athlètes.

 

En ayant les Jeux olympiques en Corée du Sud, il m’est impossible de suivre une bonne partie des compétitions puisqu’ils commencent vers 19h au Canada. Mais j’ai tellement hâte à ce 19h, où j’ai la chance d’observer les compétitions. Il n’est pas rare que je me couche aux petites heures du matin parce que j’écoutais les Jeux olympiques sur mon téléphone, dans mon lit. J’ai aussi toujours une excitation en me levant le matin pour voir si je n’ai pas une notification pour me dire que nous avons remporté une médaille. En ayant une application des Jeux olympiques, il m’est possible de suivre nos athlètes en tout temps.

 

De plus, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les Jeux olympiques d’hiver arrivent toujours en même temps que la St-Valentin. Et bien cette année, comme en 2014, je partage ma St-Valentin avec tous ces athlètes. Lors des jeux de Sotchi, je n’ai pas eu des bijoux pour la St-Valentin, mais bien un gilet officiel de l’équipe Canada et je le porte encore aujourd’hui. Encore cette année, nous avons passé la soirée à regarder du curling et du ski et je ne pouvais être plus heureuse.

 

J’ai un sentiment de fierté en regardant ces athlètes canadiens et je ne peux m’imaginer comment ces derniers se sentent de nous représenter. Ces athlètes sont des modèles à suivre pour moi, mais aussi pour les enfants. Par exemple, nos petites filles réalisent que le hockey n’est pas simplement pour les garçons et qu’elles peuvent suivre les traces de Marie-Philip Poulin. Ces athlètes réalisent leurs rêves, mais en créent aussi dans l’esprit de plusieurs Canadiens. Personnellement, je crois que c’est lors des Jeux olympiques que tous les Canadiens se rassemblent pour former un tout.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

© 2017. Les trois brunettes. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Instagram Black Round