Please reload

PAR TAGS : 

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
  • Instagram Clean Grey

Des livres pas chers? Ohh que oui!

27/02/2018

 

Avoir de nouveaux livres sans payer des prix de fous? Oui, c’est possible! En discutant avec ma belle-sœur, qui est aussi une passionnée de lecture, nous nous sommes dit que nous devrions faire l’achat de romans usagés. Une de mes amies s’était procuré des romans usagés, qui étaient tout de même de qualité, pour pas cher. Ceci m’a donné l’idée d’essayer de trouver des libraires de romans usagés à Ottawa et Gatineau.

 

J’ai pris une de mes soirées pour regarder en ligne les commentaires de lecteurs sur certaines librairies et je les aie prises en notes. J’ai par la suite fait un petit parcours entre 6 librairies, pour m’assurer de ne pas perdre trop de temps. Par contre, ma belle-sœur et moi avons des horaires où nous travaillons souvent au courant de la fin de semaine. Nous nous sommes donc prises un mercredi soir et avons eu le temps de faire 3 librairies et j’en ait fait 2 autres avec mon copain. On s’entends que je ne peux pas être pressé pour choisir des livres, ce moment est trop précieux!

 

Suite à mes visites, j’ai cru bon d’écrire ce que j’ai bien aimé et moins aimé de certains libraires!

 

BOOK BAZAR – 417 rue Bank, Ottawa

 

Notre premier arrêt fût sur Bank Street. Tout d’abord, pour les personnes qui conduisent des voitures, le tout devient toujours un peu plus complexe lorsque vient le temps de se stationner. Nous avons eu la chance de trouver un parcomètre dans la rue juste à côté. Après quelques problèmes avec le parcomètre, qui ne voulait pas prendre notre argent, nous avons finalement pu commencer notre magasinage. Tout d’abord, malgré le fait que des livres sont placés dans les fenêtres, qui n’est pas tout à fait propre, j’ai eu une petite hésitation avant d’entrer. Le magasin a des similarités avec une petite église. De plus, il n’avait pas d’affiche devant les portes qui disaient si le magasin était ouvert ou non. Si je n’avais pas fait mes recherches, je n’aurais pas eu l’idée d’ouvrir la porte.

 

Dès que nous avons ouvert les portes, l'odeur de vieux papiers qui me plait tellement m’est sautée au nez. Je ne suis surement pas la seule qui fait cela, mais j’ai tendance à sentir les pages d’un livre lorsque je l’achète. Lorsque je vais au Chapters où dans une librairie, les livres sentent toujours le frais, le nouveau, la nouvelle impression! J’aime bien cette senteur. Par contre, à l’occasion, j’adore la senteur de vieux papiers. J’ai toujours l’impression que le livre a un vécu, une autre histoire, une deuxième vie! C’est exactement la senteur de romans qui ont eu du vécu qui est venu m’accueillir.


Ce magasin regorgeait, débordait de livres. En plus que les armoires étaient remplies de livres, il en avait des piles un peu partout. J’étais littéralement au paradis. Je n’avais aucune idée par où commencer. Il nous a fallu un certain temps avant de comprendre comment la recherche de livres fonctionnait. En ayant des livres un peu partout, je dois avouer qu’il était plus complexe de trouver des romans que je cherchais. Il avait plusieurs romans qui m’intéressaient. Par contre, certains romans étaient des romans très usagés et valaient beaucoup d’argent. Par exemple, une collection d’ancien roman valait plus de 750$! De plus, les prix étaient un peu plus élevés à ce que je m’attendais. Certains livres usagés m’intéressaient, mais coûtaient près de 20$. Il nous fallait donc fouiller un peu plus pour trouver des bons romans, peu coûteux.

 

J’ai beaucoup apprécié ce magasin, avec la multitude de romans. Le seul hic est que je n’ai trouvé aucun roman francophone. J’ai fouillé pendant un certain temps, fait le tour des rangés et une diversité de romans s’y trouvaient, mais tout en anglais. Moi qui suis une fanatique de littérature française, j’ai été tout de même déçue sur ce niveau. Par contre, j’adore aussi les romans policiers et mystères et je vous garantis que j’ai été gâté. Je me suis acheté un roman policier, qui m’a accroché l’œil parmi tant d’autres. Un beau gros roman policier, pour le simple prix de 6.50$! Quelle aubaine!

 

 

 

LIBRAIRIE MICHABOU – 181 rue Principale, Gatineau

 

 

Tout d’abord, je dois vous avouer que nous avons eu quelques difficultés à trouver cet endroit. Aucune idée pourquoi, mais je ne m’attendais à ce que cette librairie soit un magasin séparé des autres et non dans la Galerie d’Aylmer. Et bien oui, cette petite librairie se trouve dans un petit centre d’achat. Par chance qu’il avait une petite affiche devant la Galerie, sinon j’aurais cru que je m’étais trompé d’adresse. Dès notre entrée dans le centre d’achat, nous avons trouvé très facilement la Libraire Michabou.

 

Sur les commentaires de Google, les gens disaient que les romans étaient usagés et c’est pourquoi j’ai mis cette adresse sur ma liste. Par contre, dès notre arrivée, nous avons constaté qu’il avait plusieurs étudiants et parents qui étaient présents pour acheter des livres d’université et de collège. Il avait donc beaucoup de romans de littérature française, que j’adore ! Étonnamment, les prix étaient très bons ! J’ai souvent acheté des romans populaires de littérature et je vous assure que les prix varient beaucoup. J’étais donc très surprise de savoir que je pouvais me procurer une édition de Maria Chapedelaine, neuve, pour le prix de 5.95$. Les prix étaient donc très abordables.

 

J’ai aussi beaucoup aimé de la façon que les romans étaient affichés. Évidemment, puisque ceci n’était pas un magasin de romans usagés, l’aménagement était beaucoup plus sophistiqué. Il avait des belles étagères et les livres étaient très bien catégorisés.

 

Il m’était donc simple de trouver des romans d’auteur québécois, français et venant de l’étranger. De plus, ma belle-sœur était à la recherche de roman ayant la guerre comme thème et il lui a été très facile d’en trouver. Nous n’avons donc pas perdu de temps à essayer de comprendre comment la recherche des romans fonctionnait. Il avait aussi des sections pour enfant, de recettes, biographiques, sportif et autres! J’ai pu trouver le roman de Frederick Douglas, Mémoires d’un esclave, que je cherchais depuis quelque temps, traduit en français, dans la section biographique!

 

Je pourrais possiblement comparer la Librairie Michabou Book à un Chapters, mais avec l’opposé des romans! C’est-à-dire que plutôt que d’avoir le ¾ des romans anglophones et le ¼ francophone; c’est l’opposé! Il a des livres en français pour tous les goûts!

 

 

ALL BOOKS – 327 rue Rideau, Ottawa

 

Situé sur la rue Rideau, le stationnement est presque impossible à trouver. Nous avons donc été chanceuses de nous trouver un stationnement à quelques rues de cet endroit. En marchant pour nous rendre à l’adresse que j’avais écrite sur mon papier, je commençais à me demander si je ne m’étais pas trompé d’endroits. Pour être honnête, j’ai régulièrement passé sur ce chemin, donc devant ce magasin, sans même réaliser qu’il avait un magasin de livre.

 

À notre arrivée, la pluie venait de cesser et j’ai remarqué qu’il avait une table, vide, trempée devant le magasin. L’employé m’a expliqué qu’il venait de rentrer les livres qui étaient placés sur la table, dût à la pluie. Par contre, il m’a dit qu’il a une aubaine où chaque livre dehors était à 3.99$ chaque ou 4 livres pour le prix de 10$. Cette technique est parfaite pour faire arrêter les gens dans leurs magasins.

 

Dès notre entrée dans le magasin, l'odeur de vieux papiers est encore apparue. Il est inimaginable de penser qu’un si grand nombre de romans peut entrer dans un si petit magasin. Je n’avais pas assez de deux yeux pour regarder partout. Étonnamment, les sections étaient tout de même précises et les titres des livres étaient très visibles lorsqu’ils étaient dans les armoires.

 

À mon arrivée, j’ai demandé à l’employé, qui était anglophone, comment fonctionnaient les prix. Après m’avoir expliqué que les prix étaient affichés derrière les livres, il a immédiatement remarqué mon accent francophone et m’a demandé si je voulais qu’il m’accompagne dans la section francophone. Et oui, j’ai encore été trahie par mon accent. Par contre, rendue devant la section francophone, j’étais littéralement au paradis.

 

En peu de temps, je me suis retrouvé avec plusieurs livres dans mes mains. Cette section francophone regorgeait de classiques! Le tout allait de Balzac, à Zola, à Michel Tremblay! L’intellectuelle en moi était très heureuse. J’avais déjà plusieurs de ces romans à la maison, mais j’ai eu la chance de me procurer certains classiques que je n’avais pas.

 

 

J’ai pu me procurer un roman de Gabrielle Roy, le classique Les Trois Mousquetaires de Dumas, une œuvre de Michel Tremblay et d’Éric-Emmanuel Schmitt ! J’ai eu la chance d’acheter des livres de plusieurs auteurs que j’admire et qui ont marqué la littérature française. Je me suis aussi acheté un roman intitulé The Wars par Timothy Findley. Je souhaitais avoir un roman historique, parlant de guerre et j’ai pris au hasard ce roman.

 

Je me suis procuré ces 5 romans pour le prix de 32.50$! Avec ce montant, j’aurais simplement pu me procurer un nouveau roman (et je ne sais même pas si j’en aurais eu assez) dans une librairie de qualité.

 

 

PERFECT BOOKS – 258 rue Elgin, Ottawa

J’ai dût continuer à faire les boutiques avec mon copain, plutôt qu’avec ma belle-sœur puisque nous avons manqué de temps lors de notre soirée. Il ne faut pas oublié que j’avais un parcours de 6 magasins à faire en une période de 1h30, en pleins trafic, parce que les magasins ferment tôt lors de la semaine. Lors d’une journée de congé avec mon copain, j’ai décidé de faire un petit détour pour aller faire une boutique qui était sur ma liste. De loin, en marchant vers la boutique, j’ai aperçu une bibliothèque qui se situait à l’extérieur du magasin. Ces livres étaient usagés, mais il en avait simplement une quarantaine, qui étaient tous en anglais.

 

Je me suis dite qu’à mon entrée, j’étais pour trouver une plus grande variété de livres usagés. Malheureusement, je dois vous avouer que j’ai été un peu déçue. Malgré les commentaires qui se trouvaient sur internet, cette boutique ne contenait aucun livres usagés. Les livres étaient tous neufs et très expansifs. Effectivement, ils étaient le même prix, sinon plus cher qu’au Chapters.

 

De plus, je n’ai pas pu trouver un seul roman francophone dans cette librairie. Je souhaitais tout de même donner la chance au magasin de me séduire et j’ai parcouru les petites sections. En allant souvent dans des magasins de livres neufs, je n’ai fait aucune découverte de romans que je n’avais pas déjà vu. Par contre, je dois avouer que j’ai eu un coup de cœur pour cette tasse, que je n’ai pas acheté, parce qu’il n’a tout simplement plus de place dans les armoires chez moi.

 

Ce sont les titres des livres qui sont bannis et ou détruit partout dans le monde qui décorent cette tasse. C’était la première fois que je voyais une tasse de ce genre et rendu chez moi, je dois avouer que j’ai vite regretter de ne pas l'avoir acheté. Le premier magasin où je n’ai pas fait d’achats depuis le début de mon parcours.

 

 

LA BOUQUINERIE À DÉDÉ - 341 rue Notre Dame, Gatineau