Please reload

PAR TAGS : 

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
  • Instagram Clean Grey

Un look minimaliste pour mon salon

05/04/2018

 

Au début de l'année 2018, je me suis retrouvée dans mon appartement seule suite au départ de ma colocataire. Puisque les meubles du salon lui appartenaient, j'ai débuté la nouvelle année en budgétant pour meubler mon salon à mon goût! Enfin, je peux désormais créer mon oasis de rêve et de détente où déboucler ma ceinture et me mettre les pieds en l'air après une journée stressante au travail.

 

J'ai opté pour un look simple minimaliste, que j'ai adopté sans en connaître avant le nom. Le minimalisme répond adéquatement à mes besoins actuels de petite vie tranquille sans copain, sans chien ni chat ni tout autre animal de compagnie, sans enfant, sans colocataire. Bref, sans tout ce tralala ni drama. Pour la première fois depuis le jour de ma naissance, j'habite seule. 

 

Qu'est-ce que le minimalisme?

 

Le minimalisme, c'est dépenser pour des expériences plutôt que pour des biens matériels. Devenir minimaliste n’équivaut pas à bouder ses plaisirs. Bien au contraire, la plus grande liberté financière obtenue permet selon eux des choix d’activités plus réfléchis, et parfois plus audacieux. Le minimalisme, c'est la philosophie de less is more.

 

En gros, le minimalisme, c’est d’axer la vie sur des expériences, se défaire des liens avec les biens matériels, de vivre des choses qui font grandir en tant que personne. Le minimalisme est tout à fait compatible avec des ambitions financières et professionnelles. 

 

De plus, le minimalisme peut s'agir de différents choix de vie dépendamment des besoins et des valeurs personnelles de chaque individu. Par exemple, le minimalisme peut s’agir de faire une sortie en plein air plutôt que d’acheter une nouvelle montre. Pour moi, un exemple de mon minimalisme se traduit par des voyages dans des endroits plus reculés, plus exotiques, dans des Bed & Breakfast intimes à interagir avec les locaux plutôt que dans des grands hôtels luxueux à visiter des sites commercialisés et touristiques.

 

 

Le sofa

 

J'ai acheté mon sofa chez Structube, un détaillant canadien (plus précisément de Montréal), qui a plus de cinquante magasins au Québec, en Ontario, et en Alberta. 

 

Le sofa a été livré chez moi neuf. Les coussins un peu rigides, il est beau. Je l'adore sur ses pattes en hauteur, ça lui donne un air retro. La couleur grise s'agence bien avec les motifs des textiles de mon salon (tapis et couverture), avec mes plantes et les autres mobiliers de la pièce. 

 

599$, neuf.

 

Le tapis

 

Mon tapis (coup de foudre total lorsque je l'ai vu en magasin) provient d'une boutique indépendante à Little Portugal à Toronto qui s'appelle Saudade. C'est une boutique hyper sympathique qui vend des produits artisanaux portugais. Ce tapis est équitable, fait à la main, et écologique, composé entièrement de matières recyclées d'usines de textile au Portugal, et dans ses environs. Je trouve qu'il rajoute la touche parfaite de mouvement à mon salon plutôt sans motif ni peinture.

 

Le tableau, l'oeuvre d'art de mon salon, c'est mon tapis. 

 

175$, neuf fabriqué entièrement de matériaux usagés et recyclés.

 

 

La chaise papasan

 

Ma fameuse chaise papasan, mon nid de lecture, de tricot et de relaxation. Une chaise papasan, je trouve ça vraiment comique! C’est assez confortable, c'est pratique (mais attention, cette chaise exige beaucoup d'espace), mais comme c’est beau! On ne sait pas vraiment d’où elle vient. Elle a été introduite aux États-Unis dans les années 1950, et est devenue très populaire dans les années 1970. Je crois qu’on devrait lui donner une deuxième chance, surtout avec le regain de popularité des chaises d’osier depuis les quelques dernières années. Ça donne une touche bohème à mon appartement.

 

J'ai acheté la chaise en osier usagé en ligne, et le coussin neuf à Pier 1 Imports. Mon chaise papasan au bord de la fenêtre, mon humble trône puisque j'étais clairement un chat dans une autre vie. Je la décore avec une couverture faite à la maison que j'ai acheté dans un marché équitable à San Juan del Sur, au Nicaragua.

 

Coussin, 129$, neuf.

Chaise en osier, 70$, usagé.

 

 

Les plantes

 

Mes plantes chéries d'amour, ces enfants de ma vie (en citant le titre du roman de Gabrielle Roy). La grande majorité de mes plantes m'ont été offertes en cadeau, pour des anniversaires ou toutes autres occasions spéciales. Chacune a donc une signification pour moi, et un attachement émotionnel. 

 

En novembre 2017, j'ai publié un article qui s'intitulait Les plantes intérieures : combattre la déprime saisonnière, qui offre un guide sur les plantes intérieures pour les nulles. Depuis la publication de cet article (dont je cite sept plantes), ma jungle urbaine est désormais à douze plantes!

 

On me surnomme Madame au pouce vert, ou encore crazy plant Lady. J'adore mes plantes, il ne faut pas le cacher : elles sont la prunelle de mes yeux. Les arroser et les voir fleurir dans mon appartement m'apporte la plus grande joie. Les plantes peuvent transformer une pièce médiocre en parfait petit oasis paisible. Que vous soyez un étudiant stressé ou un adulte ennuyé par la routine et les courriels, les plantes vous permettent de contrer la dépression saisonnière! Selon des spécialistes, l'exercice, la bonne alimentation et les plantes intérieures aident à ne pas tomber dans l'embuscade de blues hivernal.

 

Celles que j'ai acheté proviennent de pépinières locales, situées dans le Marché By en été. Je trouve des pots de grandeurs variées dans mes magasins de bric à brac, des marchés asiatiques, et autres.

 

Cinq trucs minimalistes

 

  1. Se débarrasser graduellement de tous les objets qui ne sont pas utilisés régulièrement.
     

  2. Avoir un budget et le respecter.
     

  3. Cuisiner ses repas (surtout des dîners en jours de semaine au travail) plutôt que d’aller au restaurant.
     

  4. Éviter de commander des produits en ligne (Amazon, des boutiques de vêtements, etc.), surtout si l'objet peut être acheté au marché ou au centre commerciale du coin.
     

  5. Acheter des produits usagés plutôt que neufs.

 

Bien sûr, c'est cinq petits trucs aident à gérer la surconsommation, et peut être respecter ou non à votre guise selon vos besoins et vos valeurs. 

 

Vous noterez qu'il n'y a aucune télévision, système de son, cinéma maison, console de jeux vidéo chez moi. Un jour, oui j'aurai sûrement une télévision ou quelque chose de semblable. Pour l'instant, j'habite seule et mon ordinateur me convient très bien. Le temps est précieux, et puisque je passe la journée devant un écran d'ordinateur au travail, j'ai envie de faire autre chose en arrivant chez moi : natation, course, lecture, tricot, socialiser, aller au cinéma, etc.

 

En espérant que ce petit guide vous a été utile! Si vous avez des questions concernant le minimalisme, ou concernant ma déco, n'hésitez pas à me contacter par l'adresse courriel lestroisbrunettes@gmail.com, ou directement sur Instagram (@melibouchard).

 

Toutes les photos de l'article : notre brunette Melina

 

Share on Facebook
Share on Twitter