Please reload

PAR TAGS : 

Please reload

POST RÉCENTS : 

ME SUIVRE : 

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
  • Instagram Clean Grey

Je ne suis pas ''super mom''

30/10/2018

 

 Ma première-née était un "bébé licorne". Elle dormait 12 heures à partir de 12 semaines, elle buvait 4 bouteilles par jour, elle ne pleurait que rarement et j'en passe. Non, je ne dis pas cela pour me vanter - vraiment pas - mais elle était vraiment comme ça! Je n'ai jamais pensé que la phase la plus difficile de sa petite vie, pour moi, se produirait à peine un mois après la naissance de son petit frère lorsqu'elle avait 20 mois.

 

Je suis extrêmement patiente et consciente de la santé mentale, mais je l'avoue: ma fille de deux ans m'a presque fait perdre la tête.

 

Oui, je suis consciente du fait qu’elle apprend énormément et qu’elle découvre une variété d'émotions et de comportements. Je pense que toutes les mères (même si vous n'êtes pas une mère, mais que vous avez été témoin d'une crise de bacon d'un enfant dans un magasin, vous comprenez) conviendraient que l'âge de 2 ans est une étape difficile. Je ne me plains pas - je le répéterai encore et encore - j'adore mes enfants - mais parfois, certains moments sont plus difficiles mentalement que d'autres. C'est correct de pleurer quand les choses deviennent difficiles et que vous ne savez plus quoi faire. C'est correct de vouloir 10 minutes de silence complet et de ne pas avoir à se soucier d'un autre être humain. C'est correct de ne pas être "super maman" et d'être fatiguée.

 

*Permettez-moi juste de signaler ici que je sais que certaines femmes qui ne sont incapables de concevoir liront ce texte et penseront «Oh wow, j'aimerais juste pouvoir me plaindre de toutes ces choses». Je ne fais qu'expliquer ce que je ressens à ce stade de ma vie et en aucun cas je n’essaie de me faire prendre en pitié. Je sais que je suis chanceuse d'avoir deux enfants en santé, même si ce n'est pas toujours facile. Je vous envoie beaucoup d'amour à vous, les mamans des "rainbow babies et des mamans papillons".  

 

Je continue. Un mois après la naissance de mon autre "bébé licorne" (quelle chance j'ai!), ma fille a commencé à crier pendant plus de 4 heures avant le coucher, à se réveiller tous les soirs entre 2 et 5 fois (quelque chose qu'elle n'avait jamais fait auparavant) et ne pouvait pas quitter mes côtés sans faire une crise. Littéralement, mon chum ne pouvait pas brosser les dents de notre fille, la mettre au lit, lui donner un gobelet d'eau, lui prendre la main, etc. Elle criait au meurtre parce que ce n'était pas moi. Assez difficile émotionnellement pour les deux parents! 

 

Cette phase a duré environ 5 mois. C'était si difficile d'essayer de tout faire - surtout avec un nouveau-né - et d'avoir toujours la patience avec ma petite fille collée à mes côtés, elle qui était si indépendante auparavant. Elle voulait m'avoir pour tout. Ce fut une étape très très difficile.  Je n'aurais jamais pensé que le stade du nouveau-né aurait été un jeu d'enfant par rapport à ma twonager(je suis également consciente qu'il y a plus de folies en route!).

Maintenant que mon fils a 8 mois, je commence à ressentir beaucoup de fatigue et une variété d'émotions dues à toutes ces nuits d'insomnie/crises avec ma fille des 5 derniers mois. Je me rends compte que je vais trop au-delà parfois (pour faire des activités / organiser des événements, etc.) et que j'oublie souvent de prendre soin de mes besoins, car je suis tellement absorbée par ceux des autres (#momproblems?).

 

Je pense que nous avons tous besoin - mères ou non - de prendre une pause et de réaliser que si nous voulons prendre soin de quelqu'un d'autre, nous devons nous assurer d'être en pleine forme. 

 

Pour ceux d'entre vous qui traverseront peut-être une phase similaire et qui auront de la difficulté à garder la tête haute pendant les jours / semaines / mois, je ne vous dirai pas : "Ne vous inquiétez pas, ce n'est qu'une phase". Oui, c'est une phase comme toutes les autres, mais ce n'est pas ce que vous voulez entendre. Je vais juste vous dire: je suis ici si vous avez besoin de parler, boire une bouteille de vin ou simplement chialer ou pleurer à propos de vos enfants. Aucun jugement.

 

Prenez beaucoup de photos de vos enfants. Cela vous aidera à vous rappeler qu'à la fin de chaque journée, même s'il y avait des frustrations, des crises et des larmes, il y avait de très beaux moments. Oui, nous les aimons. Nous ferions n'importe quoi pour eux, mais nous devons nous assurer de ne pas nous oublier.

 

En passant, j'applaudis les mères au foyer et les éducatrices des services de garde. VOUS ÊTES DES ROCKSTARS. 

 

''Finding this thing hard doesn't take away the love we feel for our kids, nor does it diminish how much we love being moms. Finding this thing hard is the truth and sometimes that is harder than pretending to be perfect'' - Cat & Nat

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

© 2017. Les trois brunettes. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Instagram Black Round